Aller au contenu principal

Documentation pour les médias

La présente documentation donne un aperçu condensé de Transfusion CRS Suisse, de ses tâches et de ses principaux chiffres dans le secteur de la transfusion sanguine et le secteur des cellules souches du sang. 

Pour toute question, n’hésitez pas à prendre contact avec nous, nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

Votre interlocuteur

Franziska Kellenberger
Directrice Marketing & Communication

Portrait en bref

Transfusion CRS Suisse SA est une société anonyme autonome d’utilité publique rattachée à la Croix-Rouge suisse (CRS), qui détient la majorité des actions. Le reste des actions appartient aux 11 services régionaux de transfusion sanguine. Tant l’organisation faîtière Transfusion CRS Suisse que les services régionaux de transfusion sanguine sont des organisations à but non lucratif.

Sur mandat de la Confédération, Transfusion CRS Suisse veille à l’approvisionnement des hôpitaux en préparations sanguines conjointement avec les services régionaux de transfusion sanguine. Le secteur des cellules souches du sang a pour tâches clés la gestion du registre des donneurs de cellules souches du sang en Suisse ainsi que le recrutement et la transmission de donneurs de cellules souches du sang pour des patients de Suisse et de l’étranger. 

Junge Frau spendet glücklich Blut auf einer Liege

Secteur de la transfusion sanguine

Le don de sang en Suisse se fonde sur le principe du volontariat et de la gratuité. Le but est d’éviter le don fait par détresse financière et de réduire les risques de transmission de maladies.  Le principe de la gratuité est exigé par différentes institutions internationales, telle l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

 

Junge Menschen stehen draußen mit Luftballons und machen auf eine Blutspendeaktion aufmerksam

Secteur des cellules souches du sang

Chaque jour en Suisse, des enfants et des adultes sont frappés par une maladie sanguine potentiellement mortelle comme la leucémie. Pour beaucoup, la transplantation de cellules souches du sang représente le seul espoir de guérison. 

Plus d’informations 

Secteur de la transfusion sanguine

Tâches

En tant qu’organisation faîtière, Transfusion CRS Suisse a pour mission centrale la gestion nationale de l’obtention du sang ainsi que la mise en place de prescriptions, méthodes et instruments unitaires dans tous les 11 services régionaux de transfusion sanguine. Cette mission doit être remplie conformément à l’état de la science et de la technique reconnu au niveau international ainsi qu’aux meilleures conditions économiques possibles.

Les 11 services régionaux de transfusion sanguine sont chargés de l’obtention du sang et de sa préparation ainsi que de la livraison des préparations sanguines correspondantes aux hôpitaux de leurs régions respectives.

Le sang est obtenu grâce à deux types de collecte :

  • actions mobiles dans environ 1’000 localités (près de 50% des dons) 
  • 40 centres stationnaires de transfusion sanguine (près de 50% des dons).

Donneuses et donneurs

De manière générale, toute personne en bonne santé, âgée d’au moins 18 ans et pesant plus de 50 kg peut donner son sang. La limite d’âge supérieure est fixée à 60 ans pour les nouveaux donneurs mais peut être dépassée pour les donneurs réguliers d’entente avec le médecin spécialiste du don de sang. Un don de sang ne doit porter atteinte à la santé ni du donneur ni du receveur. Telle est la raison pour laquelle des spécialistes médicaux déterminent avant chaque don si la donneuse ou le donneur est apte au don d’un point de vue médical.  

Tels sont les principaux critères à remplir, outre l’âge, le poids et l’état de santé :

  • Aucune grande opération chirurgicale ni aucun accouchement au cours des douze derniers mois

  • Pas de situations à risque (drogues, nouveaux partenaires sexuels ou partenaires multiples)

  • Aucun tatouage ni piercing au cours des quatre derniers mois

  • Aucune transfusion sanguine reçue depuis 1980

  • Après un séjour à l’étranger: délai d’attente variant selon le pays 

Autres critères

Receveuses et receveurs de sang

Junge Frau erhält eine Blutspende in einer Liege

Le sang prélevé est administré à des personnes ayant perdu beaucoup de sang lors d’un accident ou d’une opération. Il est également utilisé dans le traitement du cancer, de l’anémie chronique ou d’autres maladies.

En règle générale, les patients se voient administrer uniquement les composants sanguins dont ils ont besoin. L’avantage de subdiviser le sang en différents produits est qu’avec un seul don de sang on peut aider plusieurs patients.

Chiffres-clés et faits actuels

Vous trouverez les chiffres-clés actuels sur

https://rapportoannuale2018.trasfusione.ch/le-cifre/

 

Financement

Les autorités fédérales ont donné mandat aux services de transfusion sanguine de vendre les produits sanguins au prix de revient aux hôpitaux. Les prix de vente de la majorité des produits sanguins doivent être approuvés au préalable par les autorités fédérales..

La vente des préparations aux hôpitaux n’est pas destinée à produire des bénéfices, le sang ne devant devenir en aucun cas une marchandise commerciale. C’est pourquoi il n’est pas réclamé d’argent pour les préparations fabriquées à base de sang.  

Les services de transfusion sanguine facturent uniquement les frais d’obtention, d’analyse, de traitement du sang, de logistique, etc. Les coûts sont surtout occasionnés par les analyses toujours plus complexes et onéreuses, comme les tests de dépistage du VIH et du VHC.

Toutes les institutions œuvrant dans le secteur de la transfusion sanguine, en l’occurrence 
l’organisation faîtière Transfusion CRS Suisse et les 11 services régionaux de transfusion 
sanguine, sont des organisations à but non lucratif, ayant le statut de fondation ou de société 
anonyme d’utilité publique.

Secteur des cellules souches du sang

Tâches

Dans le secteur des cellules souches du sang, les tâches clés sont la gestion du registre suisse des donneurs de cellules souches du sang, le recrutement de donneurs de cellules souches du sang en Suisse ainsi que la recherche et la transmission, dans le monde entier, de donneurs de cellules souches du sang pour des patients de Suisse et de l’étranger.

Drei junge Frauen lesen sich Informationsmaterial zum Blutspenden durch

Donneurs et donneuses

Toute personne en bonne santé, âgée entre 18 et 55 ans et satisfaisant aux critères d’aptitude au don peut se faire inscrire au registre. Ces critères visent à protéger tant le donneur que le receveur.  

Les critères

Patientes et patients

Tant des enfants que des adultes sont frappées chaque jour en Suisse par la leucémie ou une autre maladie sanguine potentiellement mortelle. Pour une partie de ces interessés, la transplantation de cellules souches du sang saines représente le seul espoir de vivre.

La probabilité de trouver un donneur compatible au sein de la famille, généralement un frère ou une sœur, se situe entre 20 et 30 %. Dans tous les autres cas, les personnes souffrantes ont besoin qu’on leur trouve une donneuse ou un donneur dans l’un des registres du monde.

Chiffres-clés et faits actuels

Vous trouverez les chiffres-clés actuels sur :

https://rapportoannuale2018.trasfusione.ch/le-cifre/

Financement

Les tâches qui concernent directement un patient, comme la recherche concrète d’un donneur approprié, la transmission en vue de la transplantation et le prélèvement de cellules souches du sang proprement dit, sont prises en charge par les caisses-maladie pour les patients suisses. Pour les patients de l’étranger, ces tâches sont facturées au registre du pays de provenance du patient. Toutes les autres activités exercées pour maintenir le registre sont couvertes par le mandat de prestations des autorités (Loi sur la transplantation, Office fédéral de la santé publique).

Par contre, l’extension du registre ne bénéficie d’aucune subvention. Transfusion CRS Suisse dépend pour cela de dons d’argent.
 

Développement de l’organisation

Système suisse de transfusion sanguine

En 1951, la base légale de l’activité du service de transfusion sanguine est créée. L’arrêté fédéral de juin 1951 prévoit que « le service de transfusion de sang pour des besoins civils et militaires » figure parmi les principales tâches de la CRS, qui, en tant qu’unique société nationale de la Croix-Rouge, doit soutenir le service de santé de l’armée en cas de guerre.

Le Service de transfusion sanguine CRS demeure pendant des décennies éclaté en une multitude de petites et très petites banques de sang hospitalières. En 1994, l’Association des Centres de Transfusion sanguine compte encore 15 membres titulaires et 45 membres associés. Au 1er janvier 2000, le Service de transfusion sanguine CRS prend la forme d’une association autonome avec pour membres les 13 services régionaux de transfusion sanguine et la Croix-Rouge suisse.  La réforme de 2005 renforce l’organisation faîtière. Le Service de transfusion sanguine CRS devient une société anonyme d’utilité publique. L’actionnaire majoritaire est la Croix-Rouge suisse, les autres actions étant détenues par les services régionaux de transfusion sanguine. Le Service de transfusion sanguine agit sur mandat de la Confédération mais n’obtient aucune subvention fédérale pour son activité. Les produits sanguins sont vendus aux hôpitaux aux coûts de revient. Au 1er janvier 2015, les services régionaux de transfusion sanguine de Berne et de Vaud fusionnent pour former Transfusion interrégionale CRS et au 1er janvier 2017, le service de transfusion sanguine du Valais a intégré Transfusion interrégionale CRS, ce qui ramène le nombre de services régionaux de transfusion sanguine en Suisse à 11.

Eine Standortkarte der Blutspendedienste in der Schweiz

Secteur des cellules souches du sang

C’est en 1988 que voit le jour le « Registre Suisse des Donneurs de Moelle », sur l’initiative de particuliers œuvrant dans le domaine de la transplantation des cellules souches du sang, du Service de transfusion sanguine CRS et de la médecine. La même année est effectuée la première transplantation de cellules souches du sang d’une donneuse ou d’un donneur non apparenté(e) en Suisse. 

En 1992 a lieu en Suisse le premier prélèvement de moelle osseuse d’un donneur non apparenté. C’est alors que le Registre Suisse des Donneurs de Moelle est transformé en fondation. En 2005, la fondation est renommée « Swiss Blood Stem Cells » (SBSC), ou « Fondation Cellules souches du sang ». À cette date, près de 10 millions de donneurs sont enregistrés dans le monde, parmi eux 20 000 en Suisse.
 

Transfusion CRS Suisse

En janvier 2011, le Service de transfusion sanguine CRS fusionne avec la Fondation Cellules souches du sang, anciennement Registre Suisse des Donneurs de Moelle, avec laquelle il collaborait étroitement depuis des années. La nouvelle organisation commune s’appelle depuis lors Transfusion CRS Suisse.

Autres informations

Vous trouverez de plus amples informations sur Transfusion CRS Suisse sur www.transfusion.ch. Si vous souhaitez recevoir à l’avenir nos informations aux médias, il vous suffit de vous inscrire sur la liste de distribution aux médias: 

Inscrire